Tres Beaujolais

Une cuisine trèsGourmande
trèsBeaujolais

Entre tradition et renouveau, la cuisine Beaujolaise c’est un caractère trempé, une expérience certaine mêlé à une fougue contrôlée et une curiosité assumée. « Les choses simples sont souvent les meilleures » et bien, en Beaujolais c’est un peu notre devise. Simple certes, mais pas pour autant rustique. Les plats cuisinés en Beaujolais sont souvent inspirés de nos traditions et revisités afin d’apporter tout le renouveau nécessaire au contentement de nos papilles.

LA R'VOLE, LA REVOLE :
La fête de fin des vendanges

Les plats traditionnels et revigorants sont servis pendant les vendanges aux travailleurs de vignes. Cela offre l’occasion de faire découvrir la cuisine authentique et gourmande du Beaujolais aux vendangeurs venant de toute la France et au-delà.

Pour fêter la fin de la récolte, un repas festif est organisé afin de se délecter de l’abondance de mets du terroir, de bons produits locaux, cuisinés dans la tradition et accompagnés évidemment de Beaujolais.

Ces fêtes illustrent l’esprit prégnant en Beaujolais : le partage et la convivialité.

LA BEAUJONOMIE :
du Verre à l’Assiette.

La Beaujonomie, les vins du Beaujolais mariés à des mets d’exception. L’accord mets / vin fait sa révolution en Beaujolais. Non, les vins du Beaujolais ne se boivent pas - seulement – avec la « cochonnaille » des mâchons. Et oui, les vins du Beaujolais jouissent d’une authenticité, d’un caractère et d’une saveur qui pourraient faire rougir les moins prévenus.

Fiers (et le mot est faible) des vins que nous produisons et décidés à convaincre les plus sceptiques de sa qualité, la Beaujonomie c’est le pari lancé par l’interprofession des vins du Beaujolais – InterBeaujolais – pour mettre nos vins à l’honneur.

Prenez un lieu magnifique en Beaujolais – là, vous avez le choix – choisissez un plat traditionnel, optez pour un chef envieux de le revisiter et agrémentez tout cela d’un vin du Beaujolais, pour finir, saupoudrez de la culture du partage du Beaujolais. Vous êtes sûrs de réaliser une recette immanquable de la gastronomie Beaujolaise et de ravir vos convives.

En savoir plus...

LE MÂCHON :
Patrimoine gastronomique & authentique

Le mâchon Beaujolais, plus qu’une institution, une religion... On l’admet, le Beaujolais a su emprunter cette tradition à ses voisins Lyonnais. Les tisserands de la Croix-Rousse, les canuts, partageaient des repas traditionnels simples et conviviaux après une longue nuit de labeur. Au-delà du côté pratique – on réchauffait les plats cuisinés la veille – le mâchon permettait de réunir dans un même lieu ouvriers et bourgeois. Composé d’andouillettes, de cervelle de canut, de tablier de sapeur, de grattons, et de cochonnailles, le mâchon se prenait traditionnellement tôt le matin et permettait de casser la monotonie de la journée tout en savourant une cuisine généreuse – le tout arrosé de Beaujolais !

Aujourd’hui la tradition des « mâchons » est restée très ancrée et surtout, très pratiquée, notamment en Beaujolais ! Comme un bon compromis, nous amenons le vin, et nous repartons avec quelques spécialités – et le concept. Partager des produits locaux lors d’un moment simple de convivialité, le tout en savourant nos vins du Beaujolais, il n’en fallait pas plus pour nous convaincre de réitérer cette tradition, dès que l’occasion se présente. Vous pouvez découvrir cette tradition chez nos restaurateurs ou directement en composant votre mâchon de bons vins et produits locaux !

Vous l’aurez compris, les mâchons n’ont donc rien à envier aux « brunch » !

COMPLÉMENTARITÉ DES SAVEURS :
Et richesses des produits

Alors oui, le Beaujolais ce sont des vignes, des hectares de magnifiques ceps, d’indescriptibles paysages variant au fil des saisons et un terrain de jeu sans fin pour randonneurs, vététistes, promeneurs du dimanche, etc. Mais laissez-moi vous surprendre … trèsBeaujolais a bien d’autres choses à vous apprendre et à vous faire découvrir sur son territoire.

Saviez-vous que le Beaujolais produit ses huiles utilisées par les plus grands chefs étoilés en France et à l’International ? Que nos plaids sont aussi doux que de la soie, grâce au lainage de nos chèvres d’Angora qui créent le Mohair, pendant que d’autres chèvres s’attellent à produire nos fromages ? Qu’il n’y a pas seulement les pierres qui sont dorées car l’épi d’orge et le miel colorent eux-aussi notre Beaujolais ? Que nos biscuits aux recettes traditionnelles sont de véritable madeleines de Proust qui évoquent une cascade de souvenirs lointains aux parfums de terroirs ? En Beaujolais, nous savons égayer nos papilles, contenter notre gourmandise et sublimer nos produits locaux dans des recettes originales et savoureuses.

Les étals de nos marchés sont donc bien garnis. Mais au-delà des produits locaux et régionaux (la volaille de Bresse, les fruits rouges du Lyonnais, les escargots de Bourgogne, etc...) nos marchés dégagent une ambiance conviviale, un art de prendre le temps et d’échanger sur les histoires d’hier et d’aujourd’hui. N’a-t-on pas d’ailleurs coutume de dire en Beaujolais : « Cela ne durera pas autant que le marché de Villefranche », et pour cause ! En Beaujolais, la création d’une ville s’accompagne de la création d’un marché, c’est pour ainsi dire, une institution.

LA R'VOLE, LA REVOLE :
La fête de fin des vendanges

Les plats traditionnels et revigorants sont servis pendant les vendanges aux travailleurs de vignes. Cela offre l’occasion de faire découvrir la cuisine authentique et gourmande du Beaujolais aux vendangeurs venant de toute la France et au-delà.

Pour fêter la fin de la récolte, un repas festif est organisé afin de se délecter de l’abondance de mets du terroir, de bons produits locaux, cuisinés dans la tradition et accompagnés évidemment de Beaujolais.

Ces fêtes illustrent l’esprit prégnant en Beaujolais : le partage et la convivialité.

LE MÂCHON :
Patrimoine gastronomique & authentique

Le mâchon Beaujolais, plus qu’une institution, une religion... On l’admet, le Beaujolais a su emprunter cette tradition à ses voisins Lyonnais. Les tisserands de la Croix-Rousse, les canuts, partageaient des repas traditionnels simples et conviviaux après une longue nuit de labeur. Au-delà du côté pratique – on réchauffait les plats cuisinés la veille – le mâchon permettait de réunir dans un même lieu ouvriers et bourgeois. Composé d’andouillettes, de cervelle de canut, de tablier de sapeur, de grattons, et de cochonnailles, le mâchon se prenait traditionnellement tôt le matin et permettait de casser la monotonie de la journée tout en savourant une cuisine généreuse – le tout arrosé de Beaujolais !

Aujourd’hui la tradition des « mâchons » est restée très ancrée et surtout, très pratiquée, notamment en Beaujolais ! Comme un bon compromis, nous amenons le vin, et nous repartons avec quelques spécialités – et le concept. Partager des produits locaux lors d’un moment simple de convivialité, le tout en savourant nos vins du Beaujolais, il n’en fallait pas plus pour nous convaincre de réitérer cette tradition, dès que l’occasion se présente. Vous pouvez découvrir cette tradition chez nos restaurateurs ou directement en composant votre mâchon de bons vins et produits locaux !

Vous l’aurez compris, les mâchons n’ont donc rien à envier aux « brunch » !

LA BEAUJONOMIE :
du Verre à l’Assiette

La Beaujonomie, les vins du Beaujolais mariés à des mets d’exception. L’accord mets / vin fait sa révolution en Beaujolais. Non, les vins du Beaujolais ne se boivent pas - seulement – avec la « cochonnaille » des mâchons. Et oui, les vins du Beaujolais jouissent d’une authenticité, d’un caractère et d’une saveur qui pourraient faire rougir les moins prévenus.

Fiers (et le mot est faible) des vins que nous produisons et décidés à convaincre les plus sceptiques de sa qualité, la Beaujonomie c’est le pari lancé par l’interprofession des vins du Beaujolais – InterBeaujolais – pour mettre nos vins à l’honneur.

Prenez un lieu magnifique en Beaujolais – là, vous avez le choix – choisissez un plat traditionnel, optez pour un chef envieux de le revisiter et agrémentez tout cela d’un vin du Beaujolais, pour finir, saupoudrez de la culture du partage du Beaujolais. Vous êtes sûrs de réaliser une recette immanquable de la gastronomie Beaujolaise et de ravir vos convives.

En savoir plus...

OMPLÉMENTARITÉ DES SAVEURS :
richesses des produits

Alors oui, le Beaujolais ce sont des vignes, des hectares de magnifiques ceps, d’indescriptibles paysages variant au fil des saisons et un terrain de jeu sans fin pour randonneurs, vététistes, promeneurs du dimanche, etc. Mais laissez-moi vous surprendre … trèsBeaujolais a bien d’autres choses à vous apprendre et à vous faire découvrir sur son territoire.

Saviez-vous que le Beaujolais produit ses huiles utilisées par les plus grands chefs étoilés en France et à l’International ? Que nos plaids sont aussi doux que de la soie, grâce au lainage de nos chèvres d’Angora qui créent le Mohair, pendant que d’autres chèvres s’attellent à produire nos fromages ? Qu’il n’y a pas seulement les pierres qui sont dorées car l’épi d’orge et le miel colorent eux-aussi notre Beaujolais ? Que nos biscuits aux recettes traditionnelles sont de véritable madeleines de Proust qui évoquent une cascade de souvenirs lointains aux parfums de terroirs ? En Beaujolais, nous savons égayer nos papilles, contenter notre gourmandise et sublimer nos produits locaux dans des recettes originales et savoureuses.

Les étals de nos marchés sont donc bien garnis. Mais au-delà des produits locaux et régionaux (la volaille de Bresse, les fruits rouges du Lyonnais, les escargots de Bourgogne, etc...) nos marchés dégagent une ambiance conviviale, un art de prendre le temps et d’échanger sur les histoires d’hier et d’aujourd’hui. N’a-t-on pas d’ailleurs coutume de dire en Beaujolais : « Cela ne durera pas autant que le marché de Villefranche », et pour cause ! En Beaujolais, la création d’une ville s’accompagne de la création d’un marché, c’est pour ainsi dire, une institution.

LA R'VOLE, LA REVOLE :
La fête de fin des vendanges

Les plats traditionnels et revigorants sont servis pendant les vendanges aux travailleurs de vignes. Cela offre l’occasion de faire découvrir la cuisine authentique et gourmande du Beaujolais aux vendangeurs venant de toute la France et au-delà.

Pour fêter la fin de la récolte, un repas festif est organisé afin de se délecter de l’abondance de mets du terroir, de bons produits locaux, cuisinés dans la tradition et accompagnés évidemment de Beaujolais.

Ces fêtes illustrent l’esprit prégnant en Beaujolais : le partage et la convivialité.

LE MÂCHON :
Patrimoine gastronomique & authentique

Le mâchon Beaujolais, plus qu’une institution, une religion... On l’admet, le Beaujolais a su emprunter cette tradition à ses voisins Lyonnais. Les tisserands de la Croix-Rousse, les canuts, partageaient des repas traditionnels simples et conviviaux après une longue nuit de labeur. Au-delà du côté pratique – on réchauffait les plats cuisinés la veille – le mâchon permettait de réunir dans un même lieu ouvriers et bourgeois. Composé d’andouillettes, de cervelle de canut, de tablier de sapeur, de grattons, et de cochonnailles, le mâchon se prenait traditionnellement tôt le matin et permettait de casser la monotonie de la journée tout en savourant une cuisine généreuse – le tout arrosé de Beaujolais !

Aujourd’hui la tradition des « mâchons » est restée très ancrée et surtout, très pratiquée, notamment en Beaujolais ! Comme un bon compromis, nous amenons le vin, et nous repartons avec quelques spécialités – et le concept. Partager des produits locaux lors d’un moment simple de convivialité, le tout en savourant nos vins du Beaujolais, il n’en fallait pas plus pour nous convaincre de réitérer cette tradition, dès que l’occasion se présente. Vous pouvez découvrir cette tradition chez nos restaurateurs ou directement en composant votre mâchon de bons vins et produits locaux !

Vous l’aurez compris, les mâchons n’ont donc rien à envier aux « brunch » !

COMPLÉMENTARITÉ DES SAVEURS : richesses des produits

Alors oui, le Beaujolais ce sont des vignes, des hectares de magnifiques ceps, d’indescriptibles paysages variant au fil des saisons et un terrain de jeu sans fin pour randonneurs, vététistes, promeneurs du dimanche, etc. Mais laissez-moi vous surprendre … trèsBeaujolais a bien d’autres choses à vous apprendre et à vous faire découvrir sur son territoire.

Saviez-vous que le Beaujolais produit ses huiles utilisées par les plus grands chefs étoilés en France et à l’International ? Que nos plaids sont aussi doux que de la soie, grâce au lainage de nos chèvres d’Angora qui créent le Mohair, pendant que d’autres chèvres s’attellent à produire nos fromages ? Qu’il n’y a pas seulement les pierres qui sont dorées car l’épi d’orge et le miel colorent eux-aussi notre Beaujolais ? Que nos biscuits aux recettes traditionnelles sont de véritable madeleines de Proust qui évoquent une cascade de souvenirs lointains aux parfums de terroirs ? En Beaujolais, nous savons égayer nos papilles, contenter notre gourmandise et sublimer nos produits locaux dans des recettes originales et savoureuses.

Les étals de nos marchés sont donc bien garnis. Mais au-delà des produits locaux et régionaux (la volaille de Bresse, les fruits rouges du Lyonnais, les escargots de Bourgogne, etc...) nos marchés dégagent une ambiance conviviale, un art de prendre le temps et d’échanger sur les histoires d’hier et d’aujourd’hui. N’a-t-on pas d’ailleurs coutume de dire en Beaujolais : « Cela ne durera pas autant que le marché de Villefranche », et pour cause ! En Beaujolais, la création d’une ville s’accompagne de la création d’un marché, c’est pour ainsi dire, une institution.

LA BEAUJONOMIE :
du Verre à l’Assiette

La Beaujonomie, les vins du Beaujolais mariés à des mets d’exception. L’accord mets / vin fait sa révolution en Beaujolais. Non, les vins du Beaujolais ne se boivent pas - seulement – avec la « cochonnaille » des mâchons. Et oui, les vins du Beaujolais jouissent d’une authenticité, d’un caractère et d’une saveur qui pourraient faire rougir les moins prévenus.

Fiers (et le mot est faible) des vins que nous produisons et décidés à convaincre les plus sceptiques de sa qualité, la Beaujonomie c’est le pari lancé par l’interprofession des vins du Beaujolais – InterBeaujolais – pour mettre nos vins à l’honneur.

Prenez un lieu magnifique en Beaujolais – là, vous avez le choix – choisissez un plat traditionnel, optez pour un chef envieux de le revisiter et agrémentez tout cela d’un vin du Beaujolais, pour finir, saupoudrez de la culture du partage du Beaujolais. Vous êtes sûrs de réaliser une recette immanquable de la gastronomie Beaujolaise et de ravir vos convives.

En savoir plus...

Où acheter les produits locaux ?

Pour connaître les jours et lieux de marchés ainsi que les bonnes adresses, retrouvez ici la liste des producteurs locaux en Beaujolais...

Trouver un restaurant !

Les papilles affutées de Destination Beaujolais sauront vous guider vers nos plus belles tables ! Partez en quête de saveurs très Beaujolaises...

Les recettes de nos restaurateurs

Nos restaurateurs nous livrent ici leurs secrets trèsBeaujolais. En commençant par Les oeufs pochés à la beaujolaise avec Paul bocuse...